Économie namuroise et développement du territoire

Pour réfléchir aux enjeux qui concernent l'espace territorial namurois et définir des points de vue partagés sur les grands dossiers structurants et enjeux qui ont un impact sur le Namurois, un comité de concertation a été créé : AXUD. Ce comité est coprésidé par le Gouverneur et le président du Bureau Économique de la Province de Namur (BEP). Il regroupe des représentants des formations politiques et des forces vives (institutions publiques, universités, entreprises, société civile...) de la province de Namur. 

 

BEP - L'agence de développement économique durable en Province de Namur (www.bep.be)

En tant qu’agence de développement économique en territoire namurois, le BEP vise à être un modèle d’entreprise publique proactive, visant la bonne gouvernance et l’animation territoriale, partenaire privilégié des collectivités régionale et locales ; ce qui lui permet, de par son action, son expertise et sa capacité d’innovation de faire de son territoire une référence en matière de développement durable.

AXUD - Axe de développement économique en province de Namur

AXUD est une démarche initiée par la province et le BEP dès septembre 2007 dans le cadre du dépôt des projets pour la nouvelle période de programmation européenne 2008-2013. Via AXUD, le BEP et la province de Namur veulent mobiliser toutes les forces vives de la Région et développer un réseau efficace de promotion et de défense des intérêts namurois à tous niveaux. Le Gouverneur participe au comité de direction du BEP en tant que membre observateur.

Le Gouverneur partage cette volonté de développer le territoire de la province en impliquant tant les hommes et femmes politiques que les « forces vives » en s’inscrivant naturellement dans la démarche AXUD.

C’est ainsi que le Comité AXUD engage des démarches (courriers, rencontres) vis-à-vis des autorités ministérielles compétentes.

Historiquement, voici quelques dossiers qui ont par exemple focalisé l’attention du comité AXUD :

  • Implantation des infrastructures régionales et transferts de compétences dans le cadre de la 6ème réforme de l’Etat
  • Ecole Publique d’Administration
  • Mobilité en province de Namur : plan de desserte ferroviaire établie par le gouvernement wallon, projet d’investissement 2013-2025 du groupe SNCB (Infrabel), plan de transport de la SNCB, dossier des trains pendulaires, devenir de la ligne 162, avenir du site SNCB de Ronet,…
  • SDER, Schéma de développement de l’Espace Régional
  • Positionnement de l’axe de développement Nord-Sud au travers de divers dossiers dont la coopération transprovinciale et transfrontalière, mais aussi dans une démarche à l’international (collaborations avec l’AWEX, Welcome Office ASEAN,…)
  • Fonds structurels européens, en particulier FEDER ( Interreg)
  • Nouveau décret « paysage de l’enseignement supérieur – comité d’accompagnement  du « pôle académique Namur »

MISSIONS ECONOMIQUES

Dans l'exercice de ses fonctions, le Gouverneur est amené à recevoir les délégations étrangères en province de Namur. De plus,il participe en collaboration avec plusieurs partenaires (BEP, AWEX, Universités,…) à des missions à l’étranger.

La Mercuriale du Gouverneur le 18 octobre 2013 était dédiée aux relations internationales.

Le Gouverneur préside le Programme de Relations Internationales de la province de Namur (PRIN). Ce groupe transversal réunit les principaux acteurs institutionnels en matière de relations internationales, sur le territoire provincial, avec notamment les universités, l’AWEX, le BEP et le Collège provincial. Son objectif est de trouver un maximum de synergies entre les acteurs pour amener une valeur ajoutée aux actions et collaborations en matière de relations internationales.

ENSEIGNEMENT

Le Gouverneur rencontre régulièrement les autorités rectorales des universités de Namur et Gembloux Agro Bio Tech, non seulement dans le cadre d'actions internationales, mais aussi au vu de l’évolution et des mutations du paysage académique namurois.

Ainsi, le pôle académique de Namur s'est mis en place et nécessite une coordination stratégique, de même que la recherche de synergies avec les forces vives namuroises.

Par le décret du 21 novembre 2013, le Gouverneur s'est également vu confier la présidence du comité stratégique de Gembloux Agro Bio tech, composé du Recteur de l'Ulg, du Vice-recteur, du Bourgmestre de Gembloux et de trois représentants des milieux économiques et sociaux de la province de Namur. Ce comité est chargé de l'orientation générale des programmes d'enseignement et de recherche, en synegrie avec les pouvoirs locaux.

L'enseignement et la formation (adéquation de l'offre de formation avec les besoins du marché) sont très souvent au coeur des discussions en matière de développement économique et territorial, ainsi qu'en matière de coopération transfrontalière.